dimanche 20 avril 2008

Quand le papier tue


B
enjamin Weaver avait pris le parti de gagner sa vie comme pugiliste, mais voici qu'on fait appel à lui pour enquêter sur la mort peu naturelle de Mister Balfour. Cette recherche de la vérité va le mener bien plus loin qu'il ne le pensait, jusques et y compris dans le passé de sa propre famille dont il s'était volontairement éloigné.

Une conspiration de papier (A Conspiracy of paper), de David Liss (éditions J.-C. Lattès, 2001, ISBN-13 : 978-2709620413), est un remarquable roman. Ancré dans Londres au début du XVIIIe siècle, il nous entraîne dans les rouages sombres de la finance, les intrigues autour de la Compagnie des mers du Sud. Ce roman ravira tant les amateurs de thrillers complexes que les amateurs de romans historiques, et même les amateurs de bons livres, tout simplement.

Ce roman traite de ce que l'on pourrait appeler "l'explosion de la bulle des mers du Sud", basée sur la spéculation sur les actions et la manipulation du papier-monnaie qui venait d'être mis en circulation.
Mêlant la réalité et la fiction, David Liss tisse une toile dans laquelle il prend son lecteur, lui faisant vivre cette paradoxale double envie : l'envie de connaître la fin, les dessous de l'histoire, et, en même temps, l'envie de savourer chacune des pages, de se délecter du fait d'être mené en bateau (au bon sens du terme) par l'auteur.



Achetez ce livre ! Si vous êtes déçu(e), je vous rembourse... en actions de la Compagnie des mers du Sud. ;-)


* * * * *

Pour aller plus loin :
Quelques éléments complémentaires sur cette page-là, pour les lecteurs anglophones.


* * * * *

2 commentaires:

Andromède a dit…

Haha, le Tentateur est de retour... Mais Saint Porte-Monnaie est un directeur de conscience infaillible T__T

Monsieur de C a dit…

Aujourd'hui, demain, ou après-demain... vous finirez par céder. :-P