jeudi 4 octobre 2007

Casanova en musique ?

Ma connaissance de la langue de Goethe était quasiment limitée aux quelques mots que j'ai appris dans La grande vadrouille, je suis bien en peine de comprendre un texte allemand.

Aussi, je me tourne vers vous, à la recherche de quelqu'un qui pourrait traduire les grandes lignes de ce qui est raconté, sur cette page-là, à propos de ce disque qui semble mettre en musique des extraits des Mémoires de Casanova.

Toute contribution se verra récompensée par mon immense gratitude. ;-)

8 commentaires:

andromède a dit…

"Giacomo Casanova, mes brûlantes aventures"

En TRES grosso modo : "Otto Sander ( le comédien qui prête apparemment sa voix à l'histoire ), qui interprête ici Casanova, se souvient des deux soeurs Nanetta et Martina, la maîtresse du duc de Matalone, du comte "Sechsmal" ( aucune idée de la signification... littéralement, ça veut dire "Six fois" -sans compter la sonorité assez équivoque, même en allemand- mais je me garderais bien de toute suggestion, sinon on va encore dire que j'ai l'esprit tordu :p )

"Chaque découverte confortait mon coeur dans les joies de l'amour, m'offrait de nouvelles forces, et exprimait ma reconnaisance."

Il s'agit apparemment d'un "roman-audio" ayant pour héros Casanova... qui raconterait lui-même ses propres aventures ( et sans faire encore une fois de "mauvais esprit" : un genre d'aventures bien définies, comme on peut s'y attendre, je suppose :p ), en allemand... Et à moins de 8 euros ^^;;;
Si vous souhaitez l'acquérir, il vous faudra cliquer sur le petit bouton bleu "Kaufen" ;)

Voilà, j'espère vous avoir aidé ! Merci à vous en tout cas, ça m'aura permis de bosser mon allemand ;)

Monsieur de C a dit…

Merci de cet éclairage détaillé. :-)

J'espère, Andromède, que la lecture de cette notice n'a pas porté atteinte à votre dignité. ;-)

Je suis tombé sur ce site en cherchant à répondre à la question de Lise qui désirait trouver un exemple d'écrite et/ou de signature de Casanova. En tapant "Casanova + signature" ou quelque chose du genre dans un moteur de recherche, j'ai vu ce site.

J'ai pensé qu'il s'agissait d'une mise en musique autour des Mémoires de Casanova, et que la couverture du CD, extraite du portrait de Mlle O'Murphy par François Boucher (j'ai reconnu le... visage de Mlle Murphy ;-) ) était surtout destinée à appâter le chaland.

Je me suis donc bien trompé.
Si c'est pour écouter la lecture d'extraits des Mémoires de Casanova, je peux lire le texte moi-même (et j'ai déjà dit tout le bien que je pense de cette oeuvre).
Et je trouve regrettable qu'une fois de plus, n'ont probablement été retenus que les aspects les plus grivois - et donc pas les plus intéressants - de ces Mémoires.
Pas besoin, donc de ce CD, surtout pour entendre lire en allemand, une langue que je méconnais quasi totalement, et qui a le don d'écorcher mes oreilles latines.
Il ne manquerait plus qu'un accompagnement par Andre Rieu en fond sonore. :o)

Merci à vous, Andromède, je viens d'économiser 8 Euros. Je les mets de côté dans un cagnotte, pour apporter ma part le jour où vous serez décidée à acheter une rapière chez un antiquaire. :-)

Danke schön.

andromède a dit…

Oh, les "Mémoires" ne sont pas citées sur la page ( sauf si je les ai loupées, ce qui est fort possible, vu que j'étais franchement dans le paté hier soir ), et je crois qu'il sagit plutôt d'un "roman" inventé de toutes pièces -même si sans doute basé sur les grandes lignes de l'histoire du personnage- qu'une lecture d'extraits des véritables Mémoires.
Voyez, vous y perdez encore moins :p Surtout, si, comme vous le dîtes, vous n'entendez pas la langue de Brecht ;) Pour moi, j'avoue que j'aime beaucoup l'allemand, langue souvent méconnue et mal jugée, surtout aux travers de caricatures mythiques ( "restez groupir", entre autres, ou alors Dumas qui fait parler les Suisses dans ses romans :p ). Bref, de rien, mon cher de C., ça m'a fait plaisir ! :)

Monsieur de C a dit…

Je dois dire que je suis latin de naissance, de coeur et de culture. Et si des langues non essentiellement latines ont réussi à me séduire - comme l'anglais, que je manie bien, ou le russe, dont j'ai perdu malheureusement presque tout ce que j'en avais appris -, j'ai une sorte de blocage avec l'allemand.
Ce qui rend difficiles les moments où je suis, finalement, confronté à cette langue, comme quand il s'agit que je chante du Bach, du Mozart ou du Brahms, en allemand. Je m'en sors beaucoup mieux avec du Mozart en latin ou en italien (merci à Lorenzo da Ponte). ;-)

andromède a dit…

Latin, italien, chant ? Respects, compagnon ! Je me débrouille en anglais et en allemand, mais je suis positivement larguée en latin ( ma pauvre moyenne ^^;;; ) et je ne parle pas un mot d'italien ! ;)
Latin en la manière ? Ah ça ! :D
( oui, bon, J'AI l'esprit tordu :p )

PS : En parlant de da Ponte, j'ai pensé à vous récemment, en relisant "l'Antilégende" de Clavel : le face à face Casanova/Don Juan vaut vraiment son pesant de cacahuètes ! :p

Monsieur de C a dit…

Je n'ai que des souvenirs de mon latin de lycée, mais ils sont suffisants pour chanter un Te Deum ou un Requiem. Et puis il s'agit simplement de reproduire les sons des syllabes, donc même les non-latinistes peuvent s'en sortir. ;-)

N'ayant pas lui le Clavel que vous pointez, je vais essayer de mettre la main dessus pour le découvrir.

andromède a dit…

Woups, il y a deux Clavel, attention ;) Je parlais de ce livre là ==> http://www.pastichesdumas.com/php/fiche.php?id=180

Superbe, d'ailleurs, et qui vaut vraiment le détour ;)

Monsieur de C a dit…

Je connais un peu les écrits de Fabien Clavel au travers de Nephilim, mais pas (ou, devrais-je dire, "pas encore") son Antilégende.

Merci pour cet aiguillage précis.