jeudi 6 septembre 2007

XVIII en 91

Ne craignez rien, je n'ai pas sombré dans le dédale des nombres à la recherche de quelque formule magique. Je viens simplement attirer votre attention sur des animations dix-huitièmistes dans l'Essonne. Bien loin, je le concède, de mes rives de la Nive, tellement au loin Nord que ce n'est non seulement au Nord de la Garonne, mais également au Nord de la Loire. Loin, loin, loin...
Alors, me demanderez-vous peut-être, quel bon vent vous amène donc à parler de Dourdan ? Un bon vent qui a soufflé à mon oreille. Une missive reçue dans ma boîte à lettres (électronique, je n'ai pas trop honte de le dire) voici déjà plusieurs semaines, et signée du Dr Monnier, médecin particulier du comte de Montrevel, président des états de Bourgogne.

Mon esprit vif, capable de déceler le détail révélateur, m'a conduit à penser que ce nom pouvait n'être qu'un pseudonyme ! ;-)

Mais j'aurais eu bien mauvaise grâce à tourner le dos au Dr Monnier. Ne venait-il pas me souffler à l'oreille, en effet, quelques informations sur des animations qui se tiendraient à Dourdan et qui pouvaient m'intéresser ? A ma grande surprise, Dourdan s'est révélée être une ville réelle, et non quelque cité imaginée par de mystérieux docteur. Et, après quelques minutes d'exploration perspicace dans le site internet de la mairie de cette ville, j'ai retrouvé la piste de ces animations, dans un document caché dans un tiroir à secrets. Mes yeux se sont arrêtés à la onzième page du document : tout était là.

Journées du patrimoine - 15 et 16 septembre 2007 – Entrée libre
Dans le cadre de l’ouverture de l’exposition « La famille de Verteillac et le siècle des Lumières », la troupe des « Menus plaisirs » invitera les spectateurs à revivre une journée au XVIIIème siècle avec Monsieur et Madame de Verteillac.

Si vous ne me croyez pas, vérifiez par vous-mêmes, et vous y aurez tous les détails.

Ayant lancé mes meilleurs agents fouiller les zones d'ombre de cette affaire, je n'ai pas tardé à apprendre que ce Dr Monnier y était lui-même mêlé de près, puisque des individus dignes de confiance nous ont confirmé qu'il fait partie de cette troupe. Les menus plaisirs, un groupe de passionnés du XVIIIe siècle auquel appartiennent d'autres personnes fort recommandables fréquentant des salons non moins recommandables comme les forums La Folie XVIIIeme ou Passion Histoire.

Malheureusement, je ne pourrai me rendre à Dourdan-la-Lointaine pour partager ces journées dix-huitièmistes, mais je ne pouvais manquer d'y consacrer quelques lignes dans cette gazette. Aussi, si vous êtes plus proches que moi de Dourdan, réservez ces dates sur votre calendrier. Je ne doute pas que le plaisir sera au rendez-vous.

Et soyez assurés que vous retrouverez bientôt, dans ces colonnes, d'autres nouvelles que le Dr Monnier et sa complice, Madame la Comtesse de Vereillac ont bien voulu me confier. Mon petit doigt me dit que le petit écran leur offrira une scène à la hauteur de leur passion. Restez attentifs !

2 commentaires:

Thomas B. a dit…

Cela fait des mois que j'espérais pouvoir assister à un événement des "menus plaisirs", et si près de ma soutenance de thèse ce sera impossible. Un jour peut-être...

Monsieur de C a dit…

Il y aura d'autres occasions de les voir, notamment la reconstitution de la vie d'une rue au XVIIIe siècle. Bientôt quelques nouvelles à ce sujet, dans ces colonnes. ;-)

Et sinon, séance de rattrapage télévisuel, début octobre...


Quant à la soutenance de thèse, c'est à distance que j'enverrai la formule rituelle : "félicitations, docteur". Ce qui ne manquera pas de me rappeler le jour où je l'ai entendue à mon égard. Allez, dernière ligne droite ! :-)