mardi 21 octobre 2008

Monsieur le Floch très bientôt sur vos écrans


D
e bande-annonce en interviews, cela fait longtemps que mon impatience de découvrir enfin l'adaptation pour la télévision des romans de Jean-François Parot mettant en scène son enquêteur Nicolas Le Floch me taraude.

Mon impatiente patience sera bientôt récompensée, puisque France 2 diffusera le mardi 28 octobre prochain, à partir de 20h50, les deux épisodes adaptant L'homme au ventre de plomb.
Le site de France 2 vous offre des détails sur cette série télévisée.

Et je ne serais pas très étonné de céder à mon envie d'acheter le DVD (éditeur Compagnie des Phares et Balises) dès sa mise en vente, le 3 novembre prochain.

* * * * *

12 commentaires:

Andromède a dit…

Je viens d'éteindre ma télé... Mon cher de C., j'ignore ce que vous même ( qui avez lu les romans ) en pensez, mais pour moi j'avoue qu'à part l'élocution des acteurs, j'ai passé un moment fort agréable devant mon petit écran. Et le mieux de tout : je meurs d'envie de me plonger dans l'oeuvre de Parot ^^;;;

abdul666 a dit…

Monsieur de C.,
permettez-moi de vous souhaiter le bonjour.

Je viens juste de découvrir votre blog (via une recherche 'google' sur Nicolas Le Floch); je n'ai pas encore eu le temps de le parcourir en détail (je pense en avoir pour des jours, voire des semaines!) mais je tiens à vous dire tout de suite combien il me paraît intéressant et sympathique.


J'ai moi-même un petit blog consacré à une déclinaison très particulière et très limitée de la vie au 18ème siècle: le wargame ('Jeu de Guerre', mais l'association des deux mots est moins choquante en anglais -¿?- et, le jeu venant d'Angleterre, j'utilise le précédent de 'football' par exemple pour lui conserver son nom d'origine).
L'essentiel du jeu consiste en batailles jouées sur une table (celle de ping-pong est parfaite) avec des armées de 'petits soldats'. Les batailles sont souvent la conclusion de manoeuvres 'sur carte', certains joueurs intègrent à leur campagne la logistique, l'économie de leur pays, des 'jeux de rôles' au niveau des souverains, courtisans, comploteurs...
Plus spécifiquement encore (!) je m'intéresse au jeu mettant en scène des Imagi-Nations -des contrées imaginaires crées spécialement par les joueurs. La pratique n'est pas rare parmi les pratiquants du 'Jeu de la Guerre en Dentelles', depuis la parution d'ouvrages 'fondateurs' au début des années "70. L'échelle, le 'terrain', les objectifs de la 'campagne' sont ainsi parfaitement contrôlés et adaptés aux possibilités et voeux du joueur. De plus, 'inventer' les uniformes et drapeaux de son armée, la géographie, l'histoire, l'économie, la vie politique de 'son' pays, 'jouer' les intrigues de Cour... est un attrait supplémentaire aux yeux de certains.


Le blog est en anglais -sur plus d'une centaine d'amateurs je ne connais que deux autres francophones- et atypique en ce sens qu j'ai pris ma retraite *aussi* comme joueur, mais je maintiens une bibliothèque de liens, entre autres vers les blogs de joueurs 'actifs'; également vers des blogs et sites de documentation, et je viens d'avoir le plaisir d'ajouter un lien vers le vôtre.


J'ai regardé avec intérêt le 1er épisode de 'Nicolas Le Floch' (je ne connaissais pas les romans): un peu lent peut-être, des uniformes 'originaux' (je ne crains pas, quand ils sont plaisants!), des pistolets chargés longtemps à l'avance sans que la poudre d'amorce ne tombe du bassinet (classique!) mais on n'a pas si souvent l'occasion de voir des tricornes à la télévision française! Un 'Cadfael' Français mettant en scène Louis XV et Madame de Pompadour, de l'action digne des '3 Mousquetaires', un ton plaisant... que demander de plus? Certains téléfilms récents avaient leur charme, mais je n'avais plus autant apprécié un spectacle Français 'en tricornes' depuis 'Le Pacte des Loups'!


Je vais maintenant avoir le plaisir de me plonger dans la tranquille lecture de votre blog.

Sincères compliments,
votre serviteur,
Jean-Louis
alias Louys de Monte-Cristo

Monsieur de C a dit…

à Andromède
Je n'ai pas encore bien digéré la première demi-heure du téléfilm, qui m'a fait... fuir ma télévision !
Bon, j'avais peut-être trop d'autres choses en tête à ce moment-là, qui ne m'ont pas rendu assez réceptif au spectacle.

Fort heureusement, j'avais quand même pris la précaution d'enregistrer les deux parties. je vais regarder ça plus au calme, et ça m'évitera peut-être des réactions épidermiques. :o)

Monsieur de C a dit…

à Jean-Louis alias Louys de Monte-Cristo

Merci pour ce long message, et pour les compliments sur mon blog.

Amateur de jeu de guerre moi-même (j'en ai déjà évoqué quelques-uns dans mes billets, dans cette catégorie-là) et continuerai à en évoquer d'autres), je vais aller parcourir le vôtre avec intérêt.

Andromède a dit…

Quoi qu'il résulte de ce visionnage complet, j'espère en tout cas que nous aurons droit à un billet sur le sujet ? :)

Monsieur de C a dit…

Que j'étrille ou que je porte aux nues, je fais rarement mystère de ce que je pense. Ce Nicolas Le Floch du petit écran aura donc droit à son billet dès que j'aurais regardé cet Homme au ventre de plomb dans son entièreté.
Il me faut juste me mettre dans une ambiance détendue, pour éviter que je ne porte la main à l'épée dès les premiers tours de roues de carrosses.

Andromède a dit…

[commentaire stupide]
Un bon demi-litre de déca devrait faire l'affaire, au moins jusqu'à la pub !
[/commentaire stupide]

Monsieur de C a dit…

Andromède, rassurez-moi... Dites-moi que c'est quelqu'un qui a piraté votre compte pour venir écrire ce commentaire. ;-)

Je ne suis pas grand connaisseur de café, même si je progresse en la matière. Mais de là à tomber dans l'ornière en buvant du "déca", il y a un pas que je ne franchirai pas ! :-p

Je pense plutôt que ce sera un thé. Ou alors un chocolat, bien moussu. :-)

Élisabeth a dit…

Pour ceux que ça intéressent, on a plutôt parlé de costumes ici:
http://histoireducostume.forumactif.net/cinema-f31/nicolas-le-floch-t182.htm

Vous y trouverez mon avis...
Soit dit en passant, je crois que je vais faire des infidélités à Eraste Pétrovitch Fandorine (le collègue russe de la fin du XIXe) pour Nicolas Le Floch...

Andromède a dit…

Et hop, deuxième round... Avez-vous survécu à celui-ci ? ;)

abdul666 a dit…

Pour moi, j'avoue l'avoir apprécié tout autant que le premier.

N'ayant pas lu les romans, je découvre la série sans idée préconçue quant à l'apparence des personnages. Une sorte de Commissaire Maigret en plus jeune, célibataire et 'du Siècle des Lumières' donc plus détendu, plus libre (spécialement avec les dames) ne me choque pas du tout. Je doute d'ailleurs que le Nicolas Le Floch 'imprimé' soit une sorte de Sigognac, D'Artagnan ou Lagardère...

Seule déception (née d'une hypothèse injustifiée) le titre 'Blancs Manteaux' me faisait espérer une conjuration, pas un simple nom de rue...: influence du souvenir de la BD 'Le Scorpion', ou du 'Pacte des Loups'?
Au passage, Monsieur de C., êtes vous assez agé pour comprendre qu'une (petite partie) du charme du 'Pacte des Loups' vient de ce qu'il rappelle les aventures d'Oumpah-pah et d'Hubert de la Pâte Feuilletée - spécialement l'épisode où les deux héros, venus en France, déjouent un complot contre Louis XV?

Personnellement je souhaite que ces deux épisodes de Nicolas le Floch aient connu un succès assurant le tournage de nombreux autres!

Jean-Louis

Monsieur de C a dit…

à Jean-Louis

Le d'Artagnan de Dumas n'a rien d'un gentleman aux exquises manières envers les dames. Je ne sais pas si cela en fait de lui un "homme libre avec les dames".
Mais le Nicolas Le Floch des romans me semble plus délicat que le bouillant Gascon.



Pour ce qui est des "Blancs-Manteaux", j'aurais été, de mon côté, déçu d'y trouver non pas la rue du quartier du Marais mais une conspiration de Templiers-qui-ont-perduré-au-cours-des-siècles-tout-en-restant-cachés-de-tous-sauf-jusqu'à-ce-jour-là. ;-)

Mais je peux comprendre l'attente dans ce sens, pour quelqu'un imprégné de la BD Le Scorpion ou du film Le pacte des loups.


La BD Oumpah-Pah remontant au début des années 1960 pour ses deux premiers tomes et à 1967 pour le troisième, je dirais simplement que je n'étais pas assez âgé pour les lire lors de leur première publication ! ;-)
Et je dirais même que je ne les ai pas lus par la suite non plus. Je ne peux donc juger du clin d'œil entre ça et Le pacte des loups. Mais vous avez attiré ma curiosité sur ce point. Je vais mener l'enquête !