lundi 17 mars 2008

Dites-moi à quoi vous jouez, je vous dirai qui vous êtes


L
'univers des jeux attire ma curiosité rien que par la diversité des noms de jeux. Certains claquent, d'autres rebondissent, certains glissent, d'autres intriguent. Trictrac, biribi, whist, balle à l'escaigne.

Le livre d'Elisabeth Belmas, Jouer autrefois – Essai sur le jeu dans la France moderne (XVIe-XVIIIe siècle) (éditions Champ Vallon, 2006, ISBN 2-87673-433-8) aborde les jeux non seulement dans leur diversité de formes, mais bien plus largement : sur le plan social, où le jeu est parfois vu comme la voie vers la perdition de l'âme (pour les pouvoirs religieux) ou de l'ordre public (pour les pouvoirs civils), mais aussi un révélateur des relations humaines, entre jeux populaires et jeux des élites, ou encore un pilier d'une certaine économie où les fortunes, plus ou moins grandes, se font et se défont.

Un essai tout à fait passionnant, et pas rébarbatif du tout.


* * * * *

Quelques extraits de presse, sur le site de l'éditeur.

* * * * *

4 commentaires:

Andromède a dit…

Homo ludens et spiritus sancti... ce doit être le genre de livre qui réconcilie un peu avec les pratiques de la société, non ?

Monsieur de C a dit…

Il est, en tout cas, fort plaisant à lire, et il peut ouvrir des fenêtres pour regarder notre société d'aujourd'hui.
Mais certains "jeux" actuels (à cocher ou à gratter) me semblent bien tristes, bien mécaniques, par rapport à d'autres jeux plus "théâtralisés", avec plus de décorum.

Andromède a dit…

C'est sûr que les astro et autres sudoku font particulièrement fadasses à côté du jeu d'échec, du lansquenet, ou même de "vieux" jeux comme la marelle ou des osselets XD
Cela dit, l'ouvrage m'intéresse assez... vous avez encore frappé =.=°

Monsieur de C a dit…

Content de soulever votre intérêt. :-)