samedi 6 décembre 2008

L'Encyclopedie sur une galette


J
'aurais probablement du mal à faire entrer dans ma bibliothèque personnelle, déjà bien chargée, la version originale de l'Encyclopédie de Diderot et d'Alembert, avec ses 17 volumes de textes, 5 volumes de suppléments, 2 volumes de tables analytiques et 11 volumes de planches.

J'en ai bien acheté quelques extraits en fac-simile, parce que pour moi le numérique ne peut pas remplacer totalement le papier, dans le plaisir à le manier.

Mais, pour ne pas me priver totalement de ce trésor qu'est aux yeux d'un amateur du XVIIIe siècle cette Encyclopédie, j'avais acheté, voici quelques années déjà, cette œuvre au format numérique, version CD-ROM (éditions Redon, 2000 ; nouvelle édition 2006).

Formidable outil pour qui aime se perdre dans les vagabondages, lecture au fil du texte ou saut du coq à l'âne, recherche par thème ou par mot-clé.

Une porte ouverte sur le XVIIIe siècle qui, malgré ses défauts (elle est incomplète ou en retard sur certaines connaissances de son temps) et parfois sa prudence (pour ne pas trop donner à la censure le bâton pour se faire battre), n'en est pas moins un extraordinaire reflet de ce temps des Lumières.

* * * * *

2 commentaires:

Andromède a dit…

Argh, Diderot !!! <<*crise d'épilepsie*

(Je vais me prendre une moufle dans la figure, mais le titre de ce billet aurait-il un quelconque rapport avec ce monument de la culture française que sont "Les Visiteurs" du Jean-Marie Poiré ? XD)

Monsieur de C a dit…

Le titre du billet n'est qu'un clin d'oeil à l'appellation "galette" parfois donnée aux disques vinyle ou aux CD.

Par ailleurs, je n'ai pas d'antipathie particulière pour le film Les visiteurs, dont je dirais même qu'il me fait bien rire.
Je réserve mon antipathie à Christian Clavier lui-même. ;-)